05/01/2018 | L'or signe sa meilleure année depuis 2010

Actualité des marchés - Gold Service

Le cours de l'or a progressé de plus de 13 % en 2017, sa meilleure performance depuis sept ans. - P.P.L. IMAGE/Sipa
Le métal doit beaucoup au décrochage du dollar et aux tensions géopolitiques. Deux éléments qui restent déterminants pour sa trajectoire en 2018.
Il y a ceux qui espéraient que l'arrivée de Donald Trump au pouvoir porterait l'or au firmament. Ils ont sans doute été déçus : le métal précieux n'a pas progressé autant que d'autres matières premières l'an dernier, en particulier les métaux industriels, et il n'a pas suivi non plus la courbe folle du bitcoin. Mais cette déception doit être tout de même tempérée : avec un gain de plus de 13 %, l'or est parvenu à une performance sans égal depuis 2010. Et les premiers jours de 2018 n'altèrent en rien la dynamique : le prix de l'once a touché mercredi 1.321 dollars, au plus haut depuis mi-septembre, et l'argent des investisseurs afflue aussi dans les ETC (pour « exchange traded commodities »), des produits financiers adossés au métal jaune.
 
Chute du dollar
Cette nouvelle hausse annuelle (après +8,6 % en 2016), l'or la doit d'abord à l'affaiblissement - relativement inattendu - du dollar. Libellé en devise américaine, le métal a en effet tendance à en profiter lorsque celle-ci se déprécie, car il devient moins cher pour les acheteurs payant en d'autres devises. Or, l'an passé, le billet vert a accusé  sa plus forte baisse depuis 2003 , en perdant 8,5 % contre toutes les grandes devises. La monnaie américaine a été victime de « l'imprévisibilité de Trump », note-t-on chez Commerzbank, mais également « d'un recul des attentes concernant les hausses de taux de la Réserve fédérale », poursuit la banque.
Lors de la dernière réunion de la banque centrale américaine mi-décembre, le ton employé par le comité de politique monétaire s'est ainsi avéré plus modéré qu'attendu. « Comme lors des quatre hausses précédentes des taux dans ce cycle, l'or a connu des difficultés avant l'annonce, mais il est rapidement remonté », retrace Ole Hansen, responsable de la stratégie matières premières chez Saxo Bank.
La Fed a promis de poursuivre le resserrement monétaire « progressivement dans le temps », ce qui devrait limiter l'impact sur l'or des montées de taux à venir en 2018. Pour autant, nombre d'analystes voient le métal précieux se maintenir dans la fourchette de prix large dans laquelle il évolue désormais depuis un certain temps, entre 1.200 et 1.350 dollars. UBS a ainsi adopté une « approche plus neutre » sur l'or pour cette année, tablant sur une once à 1.285 dollars en moyenne. « Une croissance stable, des actions en hausse, une inflation modeste, des taux réels modérés et des risques macroéconomiques plus faibles laissent penser que le marché de l'or est probablement plafonné », présume l'analyste Joni Teves.
Montée des tensions géopolitiques
Il faudrait un choc majeur pour sortir l'or de cette fourchette. Ce n'est pas bien sûr pas exclu. « Les inquiétudes sur la croissance et le risque d'inflation sont deux éléments à même de jouer en faveur des cours du métal », soumet Ole Hansen, chez Saxo Bank. Les investisseurs n'ont-ils pas vendu des bons du Trésor en début de semaine, un comportement pouvant signifier que certains se positionnent en vue d'une montée de l'inflation ?
Surtout, les risques géopolitiques - politiques comme militaires - restent élevés. Si l'évolution de ces risques est extrêmement difficile à anticiper, les intervenants sur les marchés de matières premières distinguent deux grands points noirs sur la planète : la Corée du nord et  les craintes liées à son programme nucléaire, et le Moyen-orient où les investisseurs observent l'escalade des tensions entre l'Arabie saoudite et l'Iran. Des situations qui, si elles dégénèraient, seraient susceptibles de propulser le prix du lingot.

Source Les Echos

Avertissement : Tous les articles publiés ici le sont dans un but d’information. Ils ne peuvent en aucun cas influencer votre décision de placement. Vous êtes seuls à pouvoir décider du meilleur placement possible pour votre argent, et quelque soit la décision que vous prenez, celle-ci comportera un risque. Les informations ou données incluses ici sont déjà peut-être dépassées par les événements, et doivent être vérifiées d’une autre source, au cas où vous décideriez d’agir.

Pour plus d'informations sur le négoce de métaux précieux, rapprochez-vous de l'une de nos agences situées à:

Bern - Delémont - Fribourg - Genève - La Chaux-de-Fonds - Lausanne - Morges - Neuchâtel - Sion - Zürich